Les avantages du système IAV Power

Tech & Tests

De nombreux capteurs de puissance calculent la puissance sur la base de la vitesse angulaire (ou cadence) moyenne par tour, comme si chaque coup de pédale était toujours parfaitement rond et uniforme. Dans cet article, nous verrons comment cette approximation peut avoir un impact important sur la précision des données de puissance mesurées, en particulier lors de l'utilisation de plateaux ovales

Ensuite nous verrons comment, par contre, les systèmes basés sur la vitesse angulaire instantanée comme IAV Power peuvent garantir et maintenir le plus haut degré de précision même en cas de défaillance des premiers.  

Notions de base : Comment fonctionne un capteur de puissance commun ?

Les capteurs de puissance de haute précision pour le cyclisme sont positionnés sur les parties rotatives de la bicyclette (pédales, manivelles, moyeu, araignée, etc.) et, indépendamment des différences techniques et de construction, tous effectuent le calcul de puissance sur la base de deux grandeurs : la force et la vitesse angulaire. 

 La composante de force et la composante de vitesse angulaire ne sont pas constantes, mais varient continuellement à l'intérieur d'un même tour de pédalage. 

Ces variations peuvent également être très importantes et dépendent de divers facteurs, tels que : le style de pédalage, la préparation athlétique du cycliste, le type de plateau utilisé, la pente du sol, le modèle de rouleau utilisé, etc. 

 Par conséquent, selon ce qui vient d’être expliqué, afin de garantir le plus haut degré de précision, dans n'importe quelle situation, le calcul de la puissance générée dans un pédalage devrait prendre en compte les variations de la force ET de la vitesse angulaire.

En général, les power meters détectent la variation de la force à l'aide de capteurs appropriés (p. ex. des jauges de contrainte) ; ceux-ci permettent de mesurer la force des centaines de fois par seconde pendant toute la rotation. Les valeurs mesurées sont appelées les échantillons. Par contre, la variation de la vitesse angulaire semble être couramment négligée, c'est-à-dire qu'elle n'est pas échantillonnée. En effet, de nombreux capteurs de puissance utilisent la vitesse angulaire moyenne (Average) du tour au lieu de la valeur instantanée (Real). Cela introduit une erreur imprévisible dans le calcul de la puissance.

Où est-ce que certains capteurs pour vélo se trompent ?

Utiliser la valeur moyenne (Average) de la vitesse angulaire, au lieu de sa forme instantanée (Real), signifie considérer chaque coup de pédale comme parfaitement rond et uniforme : ce type de coup de pédale n'existe pas dans la réalité. 

 La recherche de Favero Electronics (accès au matériel de recherche) a clairement montré que le fait de ne pas tenir compte des changements de vitesse angulaire a un impact négatif sur la précision de le mesurage de la puissance dans n'importe quelle situation de pédalage, en particulier lorsque l'on utilise des plateaux ovales. En effet, dans le document "Influence de la vitesse angulaire du pédalage sur la puissance su cycliste" vous pouvez voir comment un système de mesure de puissance qui ne détecte pas la vitesse angulaire instantanée introduit une erreur qui peut atteindre +4,5%.

Quels sont les avantages du IAV Power ?

Le nouveau système IAV Power (Instantaneous Angular Velocity-based Power calculation) est le système de calcul de puissance d’Assioma basé sur la vitesse angulaire instantanée (Real).

Grâce à des solutions logicielles propriétaires, Assioma exploite pleinement le potentiel du gyroscope à trois axes intégré : ainsi il peut détecter la tendance réelle de la vitesse angulaire, avec ses variations, et l'intégrer dans le calcul de puissance.

De cette façon, non seulement la précision globale a été augmentée à ±1%, mais elle est également garantie dans toutes les conditions de pédalage réelles. Non seulement dans les test de laboratoire. 
 Voici quelques-unes des situations les plus courantes dans lesquelles le système IAV Power prouve sa pertinence :

  • Pédalage « pistonnée » : surtout en montée avec des pentes raides, debout ou assis, le cycliste a tendance à donner des coups de pédale très irréguliers avec des variations très prononcées de la vitesse angulaire.
  • Sur rouleaux : chaque base d'entraînement dispose d'un système de freinage pour recréer la bonne expérience pour le cycliste. Ce système change d'un modèle à l'autre, et comme l'inertie produite a un impact direct sur la vitesse angulaire de la rotation de la pédale, il y a une influence immédiate sur l'expression de la puissance.
  • Les plateaux ovales sont conçues pour profiter du cours pseudo-sinusoïdal du couple de pédalage. Dans ces cas, il est essentiel d'avoir un capteur de puissance capable de détecter instantanément la vitesse angulaire, car les variations de cette vitesse ne sont pas seulement inévitables, mais même accentuées mécaniquement.

Le nouveau système IAV Power d'Assioma a été créé pour répondre aux besoins réels des cyclistes et a été non seulement inspiré, mais aussi affiné grâce au continu retour d’information de ceux qui nous ont déjà choisis. En fin, le système IAV Power n'est qu'une des nombreuses solutions uniques issues de ce précieux échange d'expériences, les vôtres et les nôtres. Pour découvrir d'autres caractéristiques et points forts d'Assioma, lisez aussi « Assioma: Le seul capteur de puissance pour vélo avec... »